Et si on lisait un peu …

 

Après Les Délices de Tokyo, porté à l’écran par Naomi Kawase, Durian Sukegawa signe un second roman tout aussi poétique, lumineux et original : Le rêve de Ryôsuke.

Après avoir regardé une vieille dame pétrir la pâte de haricot rouge dans ce premier roman à succès, adapté au cinéma par Naomi Kawase, l’auteur suit aujourd’hui l’apprentissage d’un jeune garçon suicidaire, qui découvre que le couteau qu’il a planté dans sa propre poitrine peut aussi servir à découper le fromage, et que c’est encore mieux s’il fabrique son cabécou lui-même, avec le lait de ses propres chèvres.

Captivant et rugueux, le livre commence comme une histoire de pirates, avec le mystérieux embarquement de trois paumés (dont le héros) à destination d’une île où ils comptent blanchir leur passé. Sur place, ils découvrent une atmosphère méphistophélique dont les chèvres assurent la maintenance malgré elles. Mangées par les locaux, les biquettes voient d’un très bon œil l’arrivée du fromager en herbe. Retentit alors un bel hymne à la communication homme-animal, dont le livre déroule les couplets avec efficacité.

Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour réaliser nos désirs ? A travers les épreuves de Ryôsuke, Durian Sukegawa évoque la difficulté à trouver sa voie, soulignant le prix de la vie, humaine comme animale.

L’équipe gram3 vous conseille ce second roman de Durian Sukegawa, à la fois romancier et poète japonais, qui a un parcours atypique : diplômé de philosophie et de l’École de pâtisserie du Japon, il est également musicien, clown et artiste de rue !

A lire,  à offrir de toute urgence ou à emporter pendant l’été !

Articles récents
suivez-nous
Pour connaître nos évènements et actualités,
inscrivez-vous à notre Newsletter.